Identifier les modèles/pièces


Reconnaître les modèles

Dans cette partie du site, vous trouverez d’abord une partie d’aide à l’identification des modèles de cb 250/350. Les deux cylindrées sont strictement identiques au niveau partie cycle, hormis la taille de la couronne arrière. Niveau moteur la cylindrée est évidemment différente ainsi que les gicleurs de carburateurs. Elles développent 30 et 36 cv pour un poids de 160 kg. La 350 s’est beaucoup mieux vendue que la 250 car bien plus dynamique et surtout à peine plus chère à l’achat… N’hésitez pas pour cette partie à apporter votre contribution si vous constatez omissions ou erreurs (rubrique contact)… merci !

Vous trouverez également des galeries de photos des pièces de quelques modèles passés entre mes mains. L’intérêt de la chose est de pouvoir identifier une pièce sur une photo plus parlante qu’un dessin de part-list A l’origine ces photos ont été réalisées  pour un usage personnel, mais à la demande de plusieurs milliers de lecteurs (!) et sous la contrainte, j’ai décidé d’en faire profiter le plus grand nombre…

Sans rire, c’est souvent utile !

 

CB 250 et 350 K2

La k2 arrive en France dans l’été 70. A partir du n° 2000001 pour les 350 et 3000001 pour les 250.

Esthétiquement proches, elles existent en rouge candy/crème  ou bleu vert turquoise/crème. Les caches latéraux sont de la couleur du réservoir (contrairement à notre photo). Les grippe genoux ont disparu. L’aile Honda et le logo sont un peu plus gros. Les clignotants sont ceux que l’on trouvera sur toute la gamme jusqu’aux années 90 pour certains modèles. Le feu arrière est anguleux, le frein de direction a disparu (il est vrai qu’il ne servait à rien) le bouton de phare disparaît aussi au profit d’un tout au guidon. Le carter de chaîne et la latérale sont noirs, les moyeux n’ont plus que les trous nécessaires aux rayons. Le bloc compteur, le té de fourche (noir) changent d’aspect. Si les compteurs ont la même forme, ils se nichent dans des coupelles chromées. Le petit carter d’allumage perd son « type 1 ».

CB 250 et 350 K4

La k4 est le dernier modèle dans cette cylindrée, c’est la plus aboutie et aussi la plus répandue encore de nos jours.Vendue dès janvier 1972 jusqu’en 1973 pour la 350 et 74 pour la 250. A partir du n° : 4039600 pour la 250 et 5000080 en 350.

Celle présentée sur cette photo appartient à Rémy, merci à lui pour cette photo.

De nouveaux coloris : aubergine, vert olive, vieil or et semble t-il rouge, nous ne sommes pas sûrs de ce dernier coloris en France… Le réservoir compte trois bandes blanches, le cuvelage de phare devient noir. Les sigles des caches latéraux sont plus gros, de gros catadioptres sont fixés sur les supports de phare. Le contacteur sur le phare fait curieusement son retour. Les commodos sont noirs dorénavant et il y a un coupe circuit sur la cocotte droite. La selle ferme à clé, elle est quadrillée. Les silencieux sont modifiés. La fourche est différente à l’intérieur et sur un tube apparaît un usinage permettant de monter un disque. Du coup, l’étrier du garde boue n’est plus le même et un garde-boue de k4 ne se monte pas sur les k1/2/3.

CB 250 et 350 K1

Apparues en juin 1968 dès le numéro 1000000, elles sont commercialisées en rouge/crème ou bleu/crème. C’est le modèle k1 qui connaîtra de nombreuses modifications et mises à niveau. Il sera vendu en 1968 et 1969. Il faut savoir que les modèles de 1968 sont souvent (à tort) appelés k0.    Il est à noter que la k1 sur cette photo est la « seconde » k1 de 1969, mais elle n’est pas conforme à l’origine, panachée qu’elle fut avec une k2 de 1970. Les pièces sont disponibles pour la mettre en conformité, mais pas encore le restaurateur !…

Le tout premier modèle k1 de 1968 se  reconnaît à ses grippe-genoux, sa selle lisse, sa béquille latérale grise, ses clignotants à  culot court et tige spécifique, son feu arrière rondouillard, son carter de chaîne chromé, ses moyeux à « faux trous » entre les prises de rayons, son frein de direction, son bloc compteurs/platine/té de fourche spécifique, son cache allumage marqué « type 1 », ses pots monobloc. Vitre des compteurs affleurante et zone rouge à 10500 tr/min.

Le modèle k1 de 1969 connaîtra de petites modifications esthétiques : une bande apparaît sur le réservoir, la selle est striée latéralement. Parallèlement des éléments mécaniques sont améliorés, nous ne les citerons pas ici car ces modifications ont été très nombreuses  et ce n’est pas le propos de cette page.

CB 250 et 350 K3

La k3 surfe sur le succès de la 750 et comme ses soeurs de la gamme va vouloir lui ressembler… Vendue en France en 1971 seulement dès le mois de mars. A partir du n° 4000001 pour la 250 et 3000001 pour la 350.

Réservoir et caches latéraux adoptent le style 4 pattes. Deux coloris : rouge et vert candy. Déco noire avec une bande blanche. Petit sigle sur les caches, petits catadioptres sur les supports de phares. La selle prend de l’embonpoint et bascule sur le côté. Du même coup la poignée de béquillage passe derrière l’amortisseur. Elle conserve le tout au guidon d’éclairage. Les compteurs changent au niveau de la vitre et la zone rouge est ramenée à 9500 tr/min. Les collerettes d’échappement ont des ailettes bien plus grandes.

Identifier les pièces

Il s’agit ici d’une zone utilitaire. Néanmoins on peut lui trouver un petit côté esthétique, ne serait-ce que par ses couleurs !
Pour les modèles désignés, nous vous présentons une galerie de miniatures. Pour voir la pièce en grand, il vous suffit de cliquer sur la photo. Le lecteur attentif notera les différents angles de prises de vues.
Il en sera sans nul doute reconnaissant au photographe et rangeur de photos : môôa…

Attention, il s’agit de photos prises sur mes propres pièces lors de démontages et/ou de restaurations.
​Il n’y a pas toutes les pièces de chaque moto, mais si vous avez un doute pour identifier lors d’un achat par exemple, vous pourrez vous référer à ces galeries.

Cliquez sur les photos pour les agrandir. Vous pouvez ensuite naviguer entre les photos grâce aux flèches en bas à droite de l’écran, ou revenir sur cette page en cliquant sur la croix en bas à gauche.